Mali : la junte veut rester au pouvoir cinq ans de plus Aucun avis

Le ministre malien des affaires étrangères a annoncé, samedi 1er janvier, que les élections présidentielle et législatives n’auront pas lieu en février mais dans cinq ans. Une décision prise contre l’avis de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et les partenaires occidentaux du Mali.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés