Lors de son installation à Nice, Mgr Nault médite sur quatre mots : “humilité, espérance, communion, mission” Aucun avis

C’est le 8 mai 2022, en la cathédrale Sainte-Réparate de Nice, qu’a eu lieu la messe d’installation du nouvel évêque de diocèse, Mgr Jean-Philippe Nault (auparavant évêque de Digne). Nommé le 9 mars par le pape François, Mgr Nault succède ainsi à Mgr André Marceau, démissionnaire pour raison d’âge. Une célébration qui s’est déroulée dans une cathédrale comble, en présence de 18 évêques et de nombreux prêtres et diacres ainsi que de religieux et religieuses. Dans son homélie, en ce dimanche dit du Bon Pasteur, Mgr Nault a justement estimé « très touchante » cette dénomination de « Jésus Bon Pasteur ». Une dénomination, a-t-il précisé, qui « a marqué l’imaginaire des premières communautés chrétiennes ». « Touchante parce qu’elle nous montre Jésus, c’est-à-dire Dieu, dans sa proximité, sa bienveillance réelle avec chacun et avec chacune. » Une image touchante qui « imprime » également « une dynamique parce que les chrétiens sont en chemin, sur la route, accompagnés par Jésus », a souligné Mgr Nault. Au chapitre 10 de l’Évangile de Jean, a-t-il également affirmé, Jésus nous donne « trois précisions » : « Je suis la porte », (« c’est-à-dire qu’il nous invite à passer par lui pour rejoindre le Père ») ; « Je donne ma vie pour mes brebis », (« ce n’est pas simplement un compagnon de route, il donne sa vie par amour pour nous ») ; « Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent », (« c’est-à-dire qu’il nous invite, comme chrétiens, à entrer dans cette amitié extraordinaire, bouleversante, avec Dieu lui-même »).
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés