L’ONG russe Memorial au banc des accusés et au bord de la fermeture Aucun avis

Trente-trois ans après sa création pendant la Perestroïka, l’organisation russe des droits de l’homme la plus réputée est menacée de liquidation judiciaire.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés