« L’odeur est le langage de l’amour et de la haine » Aucun avis

Longtemps discrédité par l’Occident, l’odorat n’a cessé de façonner notre rapport au monde, jusqu’à devenir un domaine de recherche en plein essor, analyse Brigitte Munier, enseignante-chercheuse en sociologie et anthropologie (1).
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés