Ligue 1 : 9 entraîneurs limogés, record historique en vue ? Aucun avis homms2013

Les mises à l’écart de Julien Stéphan puis de Lucien Favre dans la même journée ont porté à 9 le nombre d’entraîneurs limogés cette saison. Ce chiffre n’avait jamais été atteint après 17 journées, ce qui laisse présager la possibilité de voir le record de 2004-2005 tomber, saison durant laquelle 11 techniciens avaient été évincés.

Les entraîneurs le savent dès le début de chaque saison : ils sont soumis à une exigence de résultats, et si ceux-ci ne sont pas conformes aux attentes, ils sont le premier fusible à sauter. Cette année n’échappe pas à la règle, 9 entraîneurs ayant déjà été évincés de leur poste, ce qui est une première après 17 journées de championnat. Parmi eux, il y a ceux qui étaient en difficulté dans leur lutte pour le maintien et qui ont logiquement pris la porte. On pense à Michel Der Zakarian (Stade Brestois), Gérald Baticle (Angers) ou Oscar Garcia (Stade de Reims).

Certains autres techniciens tels que Jean-Marc Furlan (AJ Auxerre) et Bruno Irles (ESTAC) avaient des résultats en dent de scies, mais ils n’étaient plus en odeur de sainteté vis-à-vis de leur direction.

Enfin, il y a les entraîneurs de clubs plus ambitieux dont l’effectif était plus étoffé mais qui ont déçu dans le jeu proposé par leurs équipes respectives. Dans cette catégorie, la plus grande déception reste l’entraîneur de Lyon Peter Bosz, qui a échoué à mettre en place sa philosophie de jeu malgré une saison et demie dans le Rhône et un effectif de qualité. Lucien Favre s’est heurté au même problème à Nice, avec des problèmes relationnels au sein du club. L’OGC Nice est une grande déception de cette première partie de saison au vu des moyens financiers importants du propriétaire INEOS. Au rayon des déceptions, Olivier Dall’Oglio avait de quoi faire mieux avec Montpellier même s’il n’avait pas pour objectif de jouer l’Europe. Julien Stéphan paie sa triste 19ème place après avoir mené Strasbourg à la 6ème place en fin de saison dernière.

D’autres entraîneurs en danger ?

Enfin, il faudra suivre avec attention la situation d’Antoine Kombouaré (FC Nantes) et Philippe Clement (AS Monaco). Si l’entraîneur nantais n’est pas en danger immédiat, il a été en difficulté lors des premières journées de championnat et Waldemar Kita a l’habitude de se séparer de ses entraîneurs en cours de saison lorsque des difficultés se présentent. En revanche, l’entraîneur belge de l’AS Monaco pourrait être en difficulté, étant récemment sorti de la Coupe de France par Rodez (L2), et ayant obtenu des résultats irréguliers depuis le début de la saison.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés