Les partis veulent mieux prendre en compte les violences faites aux femmes Aucun avis

Le retrait d’Adrien Quatennens de la coordination de LFI, après avoir avoué des violences conjugales, met en lumière la lente prise de conscience des partis politiques sur les questions touchant aux violences sexuelles et sexistes. Des structures d’écoute et de sanction ont été mises en place à gauche.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés