Les harkis veulent une réelle évaluation du préjudice qu’ils ont subi Aucun avis

Un projet de loi va être examiné ce jeudi 18 novembre pour reconnaître la dette de la France envers les harkis et les préjudices qu’ils ont subis. Ce texte, voulu par Emmanuel Macron, ne satisfait pas pleinement les intéressés, ni leurs descendants, dont certains vont manifester à Paris.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés