« Les gens ordinaires ne portent pas de mitraillettes », d’Artem Chapeye : la guerre malgré soi Aucun avis homms2013

54 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
En février 2022, l’écrivain ukrainien Artem Chapeye s’est engagé dans l’armée de son pays pour repousser l’agression russe. Deux ans plus tard, il raconte sa vie sous les drapeaux dans son livre Les gens ordinaires ne portent pas de mitraillettes, qui paraît le 7 février aux éditions Bayard.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés