Les épiscopaliens s’interrogent sur le caractère antisémite de leur liturgie du Vendredi saint Aucun avis

Des membres de l’Église épiscopalienne des États-Unis s’alarment du risque d’utilisation de passages de l’Évangile de Jean lus le Vendredi saint pour justifier l’antisémitisme. Pour répondre à ce danger, ils veulent demander à leur Église de revoir sa traduction du quatrième Évangile.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés