Les abus spirituels – Un processus aliénant et pérenne détaillé par le Dr Isabelle Chartier-Siben Aucun avis

« Les abus spirituels sont plus difficiles à définir car ils ne touchent pas simplement la personne dans son identité, dans sa complexité mais ils touchent au domaine de la relation. Relation à soi-même, relation à Dieu ou à un principe de vie extérieur à soi-même mais aussi relations à ce même Dieu ou ces principes de vie intérieurs à soi ». C’est par ses mots que Madame le docteur Isabelle Chartier-Siben introduit son propos dans une conférence transmise à nos services. Pédagogue, elle développe son propos en trois parties : « A. Qu’est-ce qu’un abus spirituel ? B. La mise sous emprise est un processus, processus qui comprend plusieurs étapes ; C. La pérennité du système ». Son propos se termine ainsi : « En conclusion l’emprise dans un contexte religieux correspond à une aliénation mentale, psychologique et spirituelle qui va altérer les capacités de discernement et qui va endormir la conscience ouvrant la porte aux abus. Ce processus va ainsi conduire les personnes abusées à devenir des marionnettes ou des pions entre les mains de l’abuseur. Les marionnettes vont reproduire le schéma mortifère. Les pions vont être jetés lorsqu’ils ne serviront plus. Ce système ou cette relation interpersonnelle sera marqué par le fait que rien ne doit transparaître à l’extérieur. L’abuseur ou le système abusif doit apparaître parfait voire plus que parfait ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés