« L’Église ne peut se payer le luxe d’une guerre civile liturgique » Aucun avis

Pour Jean Bernard, collaborateur au mensuel La Nef, le pape François a formulé avec sa lettre Desiderio desideravi « une réflexion profonde » sur la beauté de l’Évangile. Mais selon lui, cette lettre n’est peut-être pas « de nature à apaiser les tensions » autour de la liturgie.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés