Législatives 2022 : « Nous aurons forcément une vie parlementaire plus chahutée » Aucun avis

Le second tour des législatives, qui a privé le gouvernement d’une majorité absolue, pourrait redonner du poids à l’Assemblée nationale. Le bon fonctionnement de la démocratie parlementaire dépendra moins des institutions que d’une culture du compromis, selon l’historien politique Mathias Bernard.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés