« Le toucher mis en berne » : la culture du non-toucher se mondialise Aucun avis

D’un pays à l’autre, la pandémie de Covid-19 a imposé plus de distance physique avec l’autre : une réalité sociale plus ou moins facile à accepter. Se serrer la main, s’enlacer ou simplement s’effleurer relèvent de l’intime, mais aussi de rites culturels bien établis. À fleur de peau : le rituel (3/5).
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés