Le scandale du « dieselgate » rattrape Renault et Volkswagen Aucun avis

Le constructeur automobile français a été mis en examen, mardi 8 juin, pour fraude aux contrôles antipollution. Le lendemain, l’annonce de la mise en examen en France du groupe allemand Volkswagen pour « tromperie » a également été officialisée.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *