Le Royaume-Uni se prépare en douceur à l’après-Elizabeth II Aucun avis

Souffrant de « problèmes de mobilité », la reine a demandé à son fils Charles d’ouvrir la nouvelle session du Parlement britannique, ce mardi 10 mai. Une première depuis plus de cinquante ans pour Elizabeth II, qui amorce la transition à la tête de la monarchie britannique.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés