Le prix Bayeux récompense un photographe birman resté anonyme Aucun avis

Le Prix Bayeux des correspondants de guerre a couronné pour la première fois, samedi 9 octobre, un lauréat qui souhaite conserver l’anonymat pour sa sécurité, après un reportage photo dans son pays, la Birmanie, illustrant les difficultés pour informer dans certains pays.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés