Le pape se défend d’être « pro-Poutine » Aucun avis

Évoquant la guerre entre l’Ukraine et la Russie, dans un entretien publié dans des revues jésuites européennes mardi 14 juin, François affirme qu’« il n’y a pas de bons et de méchants métaphysiques, de manière abstraite ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés