Le mot de la fin à l’Assemblée du Désert par la pasteure Prat : “Souviens-toi d’aimer. Aimer est l’antidote de la haine” Aucun avis

Le 4 septembre 2022, en fin d’après-midi, la dernière allocution en lien avec le thème de la journée « Commémorer la Saint Barthélémy » était le message final d’Ingrid Prat, pasteure de l’Église protestante unie de France (Gardon-Vidourle). « La violence attise la violence, la peur engendre la peur et promeut les replis identitaires. On accusera l’instinct animal. Mais l’animal, lui, tue pour sa survie. L’humain tue pour le pouvoir, pour des idéaux en tout genre et parfois sans savoir pourquoi. (…) Faire mémoire est une nécessité fondamentale. Toutes les croyances, toutes les religions sont fondées sur un “faire mémoire” ». « L’Histoire a montré, et montre encore, que la mémoire de ces événements fondateurs reste fragile ». « La mémoire commet quelques ratés. Elle ne garde que ce qui l’arrange, plonge dans l’oubli ce qui la dérange ». « Une “juste mémoire” demande un effort pour que le caractère émotionnel engendré par un événement traumatique soit dépassé et que la mémoire du passé, la commémoration des faits malheureux et tragiques de l’Histoire, puisse rendre service à notre présent ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés