« Le genou d’Ahed », les colères de Nadav Lapid Aucun avis

Le cinéaste israélien, Ours d’or à Berlin en 2019 avec « Synonymes », continue de régler ses comptes avec son pays dans ce film tendu et obsessionnel, prix du jury au dernier Festival de Cannes.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés