« Le discours », tempête sous un crâne Aucun avis

Adaptation d’un roman de Fabcaro réputé inadaptable, cette comédie initiatique sur le deuil de l’enfance remporte partiellement son pari.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *