« L’avenir nous paraît bien sombre » : au Bangladesh, les réfugiés rohingyas entre déprime et colère Aucun avis

Depuis le coup d’État du 1er février 2021 en Birmanie, les camps de réfugiés Rohingyas du Bangladesh connaissent un renouveau de violence et de misère. Exilée depuis 2017, la minorité musulmane birmane ne se voit aucun avenir.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés