L’avenir de Zinedine Zidane se joue dès maintenant ! homms2013

Libre comme l’air depuis bien trop longtemps, Zinedine Zidane a manqué l’opportunité de prendre la tête des Bleus. Un raté qui le repositionne désormais sur le marché…

Destiné à prendre la succession de Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France, Zinedine Zidane a vu cette opportunité lui passer sous le nez alors que le sélectionneur des Bleus a prolongé son mandat. Une occasion manquée par l’ancien technicien du Real Madrid dont l’avenir est au centre d’une multitude d’interrogations. Le temps file pour ZZ qui devrait, selon Emmanuel Petit, se dépêcher de reprendre du service :  “Il faut se remettre sur le marché. Mais il n’y a pas beaucoup de clubs qui peuvent l’attirer sur le plan sportif. En terme de clubs, il y en a quelques-uns en Europe, quelques-uns en sélection aussi. La Belgique pourrait l’intéresser. Pourquoi pas un pays du Maghreb comme l’Algérie ? Il n’y a pas énormément d’options.”

Un constat partagé par Lionel Charbonnier, qui n’hésite pas à proposer certains points de chute. Le Paris Saint-Germain pourrait être une opportunité à saisir dans les années à venir :“Son souhait, c’est d’entraîner. S’il n’a pas entraîné de club, c’est pour prendre l’équipe de France. Si tu sors du Real, tu es obligé de prendre une équipe à sa hauteur, comme le PSG. Est-ce qu’il doit attendre trois ans et demi ? Cinq ans sans entraîner, ce n’est pas possible. Pour entraîner, il faut aussi avoir des attaches personnelles. C’était ce qu’il m’avait dit par rapport au PSG. Il n’y a pas 50 clubs”

De son côté, Jérôme Rothen estime que Zinedine Zidane pourrait se laisser tenter par un défi de moins grande envergure et ainsi éviter les erreurs commises par Laurent Blanc, son compère en Bleus : “Il ne va pas espérer de mauvais résultats pour Didier Deschamps. Si dans quatre ans, le poste se libère, ce sera peut-être le moment. Avec tout ce qu’il représente, il fait ce qu’il veut. Il est tellement passionné par le football, beaucoup plus que Laurent Blanc. Je ne le vois pas être toujours dans l’affectif ou dans un club aussi grand que le Real, parce qu’il n’y en a pas. S’il n’y a pas d’offres, peut-être qu’il verra ses ambitions à la baisse”, a-t-il conclu dans l’émission Rothen s’enflamme.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés