« L’aide active à mourir risque de nous éloigner de la nécessaire réconciliation avec la mort » Aucun avis

Directeur du Service catholique des funérailles, Christian de Cacqueray propose une réflexion sur le rapport à la mort que pourrait instaurer l’euthanasie, entre déritualisation et individualisme. Pour lui, la volonté de choisir sa mort correspond bien à une société où l’on refuse tout « lâcher-prise ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés