L’agriculture urbaine essaime mais peine à s’enraciner Aucun avis

Sur des friches, des toits ou dans des parkings… Les fermes urbaines sont de plus en plus nombreuses à investir les métropoles françaises. Derrière ces lieux insolites ou l’innovation technologique, la réalité est plus dure et il reste difficile d’en vivre.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés