« La révolte des femmes iraniennes secoue en profondeur le régime » Aucun avis

Née en France, Aïda Asgharzadeh présente actuellement à Paris Les Poupées persanes, une pièce inspirée par l’histoire de ses parents qui ont fui l’Iran en 1982. Elle suit avec admiration, et inquiétude, la révolte des femmes en Iran.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés