« Là où je nous entraîne » d’Isabelle Desesquelles : un mal de mère Aucun avis

En passant avec fluidité du roman au récit personnel, Isabelle Desesquelles entraîne là où elle puise depuis ses débuts dans la littérature une œuvre poétique et sombre.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés