La mise en examen d’un policier suscite la colère Aucun avis

Après la fusillade dimanche 24 avril sur le Pont-Neuf à Paris, la mise en examen pour « homicide volontaire » du policier auteur des tirs mortels met en doute la thèse de la légitime défense.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés