“La fibre missionnaire de Charles de Foucauld éclaire la mission de l’Église aujourd’hui”, souligne Mgr Aveline Aucun avis homms2013

Quelques semaines avant que Charles de Foucauld ne soit canonisé à Rome - le dimanche 15 mai 2022 en compagnie de neuf nouveaux saints -, Mgr Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, afin de « nous préparer à vivre cet événement » important, a décidé de consacrer ses conférences de carême « à la belle et lumineuse figure du frère Charles ». Une réflexion-présentation d’un « itinéraire de conversions » dont la deuxième partie, prononcée le 20 mars 2022 en la basilique Notre-Dame de la Garde, était placée sous l’intitulé « creuser le désir ». Charles de Foucauld est désormais mûr, a-t-il indiqué, « pour que s’ouvre une autre étape de sa vie, une autre exploration, plus intérieure, dont il ne soupçonne pas encore l’immense territoire ». Une deuxième étape qui mène de son retour du Maroc, fin mai 1884, jusqu’à son arrivée à Nazareth, début mars 1897. « Treize années au cours desquelles son existence va une nouvelle fois basculer », a expliqué Mgr Aveline. « Il ne renie rien de son passé, mais lorsqu’il aura accueilli dans sa vie l’amitié de Jésus, il découvrira que cette relation est capable de faire en lui “toutes choses nouvelles” ».

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés