« La faillite de l’Église est le résultat d’une véritable pathologie de la parole » Aucun avis

Une semaine après la présentation du rapport Sauvé, Marine de Préneuf et Marie Grand, deux professeures de philosophie, mères de famille et catholiques lyonnaises, attendent que les laïcs soient enfin entendus dans l’Église.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés