La dictature équato-guinéenne abolit la peine de mort, pas la répression Aucun avis

L’annonce a été officialisée lundi 19 septembre, dans la soirée. Après plusieurs années d’attente et d’engagement sans suite, le président de la Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a promulgué la fin de la peine capitale dans son pays, qu’il dirige d’une main de fer depuis 1979.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés