« Je ne retournerai pas en arrière » : les migrants rescapés du drame de Melilla ne renoncent pas à l’Europe Aucun avis

Au moins 23 migrants ont trouvé la mort, le 24 juin dernier, au pied des barrières de Melilla, enclave espagnole au Maroc. Il s’agit du bilan le plus lourd enregistré lors des tentatives de passage à cet endroit. Selon l’Association marocaine des droits humains, « la décision d’attaquer violemment les demandeurs d’asile est sans doute la cause principale » de ce drame. Après la réconciliation politique entre Rabat et Madrid, beaucoup accusent l’Europe d’avoir confié la gestion de sa frontière au Maroc.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés