“Indignation et honte”, le pape François fait part de son affliction aux représentants des peuples autochtones du Canada Aucun avis

Le 1er avril 2022, au terme d’une semaine de rencontres avec les délégations de Metis, Inuit Tapiriit Kanatami (ITK) et de l’Assemblée des Premières Nations (APN), le pape François a reçu en audience, salle Clémentine au Vatican, tous les représentants des peuples autochtones du Canada. Une semaine de travail à Rome qui fait suite aux révélations concernant les pensionnats autochtones et le rôle de l’Église catholique. Lors de son discours, après avoir salué toute la richesse de leur culture, langues, traditions, formes artistiques, un patrimoine qui appartient « à l’ensemble de l’humanité », le pape François a repris la « belle image » de l’arbre et de ses branches - image évoquée avec les représentants des peuples autochtones au cours des rencontres -, afin d’aborder la tragédie subie de son « déracinement ». « La chaîne qui a transmis les savoirs et les modes de vie, en union avec le territoire, a été brisée par la colonisation, qui sans respect a arraché beaucoup d’entre vous à leur milieu vital et a tenté de vous configurer à une autre mentalité », a alors déclaré le pape François. Ainsi, a-t-il poursuivi, « votre identité et votre culture ont été blessées, de nombreuses familles séparées, de nombreux jeunes sont devenus victimes de cette action au caractère homologuant, soutenue par l’idée que le progrès passe par la colonisation idéologique… »
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés