« Inclure l’identité de genre dans la loi sur les thérapies de conversion est dangereux » Aucun avis

La présence de la notion d’« identité de genre » dans la loi pénalisant les thérapies de conversion adoptée en première lecture le 5 octobre fait débat. Pour les médecins et les juristes réunis au sein de l’observatoire La Petite Sirène, elle impose une vision « trans-affirmative » aux professionnels de santé et dépasse le cadre de ces thérapies.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés