Hongrie : un discours raciste de Viktor Orban entraîne la démission d’une proche conseillère Aucun avis

Le premier ministre hongrois Viktor Orban a tenu des propos jugés racistes et antisémites lors d’un discours prononcé le 23 juillet. Une proche conseillère du dirigeant hongrois a donné sa démission et dénonce la radicalisation de ses positions.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés