« Goodbye, Delhi » : forcée à partir après 25 ans en Inde, la correspondante de « La Croix » raconte Aucun avis homms2013

122 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Depuis vingt-cinq ans, l’Inde était le pays d’adoption de Vanessa Dougnac, la correspondante de La Croix basée à New Delhi. En septembre 2022, les autorités indiennes lui interdisent d’exercer sa profession. Sans explication. Durant seize mois, elle se bat pour lever cette sanction. À Delhi, siège du pouvoir, elle observe les mentalités changer et l’étau de la répression se resserrer. Son sort bascule en janvier 2024, lorsque le ministère indien de l’intérieur l’accuse d’écrire des articles « malveillants » et la menace d’expulsion. Elle livre ici un témoignage emblématique du virage autocratique de l’Inde de Narendra Modi, qui brigue aujourd’hui un troisième mandat à la tête du pays.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés