Festival d’Aix-en-Provence : « Falstaff », dentelle musicale et gourmandise scénique Aucun avis

L’ultime opéra de Verdi met en scène un personnage shakespearien haut en couleur. La production aixoise, exaltante, ne laisse de répit ni à ses protagonistes ni à ses spectateurs.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés