Féminicides : « Je voudrais comprendre pourquoi ma fille n’a pas pu être protégée contre son ex-compagnon » Aucun avis

Ce jeudi 10 juin s’ouvre à Bastia le procès de l’ex-compagnon de Julie Douib, tuée en mars 2019, un des féminicides qui a conduit au Grenelle des violences conjugales. « Ma fille a porté plainte à six reprises contre lui, sans jamais aucune suite », dénonce Lucien Douib, son père.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *