Faute de personnel, les structures du handicap réduites au service minimum Aucun avis

Mercredi 17 novembre, le secteur du handicap se mobilise à Nantes pour que les revalorisations salariales s’appliquent à tous ses salariés et pas seulement aux soignants. L’unique moyen, selon eux, de stopper l’hémorragie de personnel qui détériore, à bas bruit, l’accompagnement des plus fragiles.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés