Face aux refus d’obtempérer, des tirs policiers plus mortels Aucun avis

La justice devra déterminer les circonstances dans lesquelles un policier a tué un homme, mercredi 7 septembre, à Nice. Depuis le début de l’année, neuf personnes ont été tuées après un refus d’obtempérer, contre deux l’an passé. Alors que ces refus sont en hausse, le nombre de tirs policiers reste globalement stable.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés