Antoine Garapon : « Face aux abus sexuels, l’Église doit faire intervenir un tiers de justice » Aucun avis

Le magistrat Antoine Garapon va présider la Commission indépendante de reconnaissance et de réparation (Cirr) créée par les supérieurs des instituts religieux de France. Cette instance a vocation à mettre en œuvre des dispositifs de médiation et de justice restaurative à destination des victimes d’abus sexuels commis par des religieux.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés