Exposition : à Lodève, l’expressionnisme irrigue le cinéma Aucun avis

111 mots pour vous donner de l'information 0 habillage

De Nosferatu le vampire au Cabinet du docteur Caligari en passant par Metropolis, les chefs-d’œuvre du cinéma allemand des années 1920 se sont nourris du mouvement expressionniste pour refléter les peurs et les traumas d’un pays laminé par la Première Guerre mondiale. Au Musée de Lodève (Hérault), une ténébreuse exposition en retrace les liens.

Related posts:

Redresser la compétitivité de la France nécessite encore des efforts
Il y a 50 ans, Jan Palach sacrifia sa vie pour la liberté des Tchèques
La Neustadt, le retour en grâce du quartier allemand
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés