Exilés : « Parler d’hospitalité plutôt que d’hébergement déresponsabilise l’État » Aucun avis

La chercheuse Évangéline Masson-Diez propose une réflexion sur la notion d’hospitalité. Si elle met en avant la bonne volonté des personnes qui accueillent l’étranger qui se présente devant chez elles, l’idée d’hospitalité nuit aussi à la responsabilisation d’un État défaillant qui ne respecte pas les droits élémentaires.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés