Europcoupe : JL Bourg bat Besiktas et jouera en finale contre le Paris Basketball Aucun avis homms2013

445 mots pour vous donner de l'information 1 habillage

Bourg-en-Bresse est venu à bout de Besiktas hier soir lors du match d’appui des demi-finales de l’Eurocoupe (89-63) après un combat intense. La finale 100% contre Paris va valoir son pesant d’or.

Au bout d’une soirée intense, Bourg en Bresse s’est défait de Besiktas (89-63) pour rejoindre la finale de l’Eurocoupe. Un immense exploit qui ne s’est pas dessiné sans peine. Un match d’une rare intensité, durant lequel les deux équipes se rendaient coup pour coup. Alors que Jonah Mathews (8 points) venait tout juste d’offrir le premier avantage du match aux siens (35-37, 17e), une échauffourée éclatait entre Bodian Massa et Angel Delgado. Les deux hommes tête contre tête sont ainsi rentrés au vestiaire de manière anticipée, à trois minutes de la pause. Cet incident est indiscutablement un tournant du match, le rapport de force s’étant inversé en faveur des joueurs de Frédéric Fauthoux. Bien que privés de Massa, les Bressans étaient débarrassés de Delgado, élément incontournable de l’équipe stambouliote.

 » Ils avaient déjà (Matt) Mitchell en moins (blessé lors du retour en Turquie), Delgado était un joueur majeur  » confie le capitaine Maxime Courby (6 points), arrivé il y a neuf ans alors que le club était en pro B.  » Maksim Salash (19 points) a étiré le terrain, ce qu’on a l’habitude de proposer cette saisonIl faudra que je fasse un bisou à Bodian, je ne serais peut-être jamais entré en jeu  » déclare-t-il, euphorique. Une immense émotion pour le capitaine des Bressans, qui n’avait pas joué des play-offs.

Si cette double exclusion a aidé Bourg en Bresse, emmené par un Sallash en feu, c’est bien le collectif du JLB qui a fait la différence, comme en atteste le fait que les douze joueurs sur la feuille de match aient marqué. Réduits L’ultime période remportée 24 à 4 et marquée par deux autres exclusions pour Besiktas (leur coach et le pivot Samet Yigitoglu) a scellé la victoire des hommes de Frédéric Fauthoux (89-63) dans une Equinox surchauffée.

Les 9, 12 et éventuellement 15 avril aura lieu la finale de l’Eurocoupe entre le JL Bourg et le Paris Basketball, vainqueur des London Lions dans l’autre demi-finale. Un défi de taille pour les Bressans qui ne partiront pas favori. En tout cas, le basket français peut être fier d’avoir une finale européenne 100% tricolore.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés