Euro 2024 – Groupe D : un duel France – Pays-Bas pour la 1ère place, l’Autriche et la Pologne en embuscade ? Aucun avis homms2013

1138 mots pour vous donner de l'information 0 habillage

Ce vendredi 14 juin débute l’Euro 2024 de football en Allemagne avec 24 nations, qui rêvent du titre et de succéder à l’Italie, championne d’Europe en titre, le 14 juillet prochain. La France fait partie des favoris au titre mais devra d’abord réussir sa phase de groupes, qui pourrait être plus difficile qu’on ne le croit avec les Pays-Bas, l’Autriche et la Pologne. Présentation du Groupe D.

La France comme claire favorite ?

Championne du monde en 2018 et vice-championne du monde en 2022, la France arrive avec l’étiquette de favorite dans ce Groupe D et plus globalement de cette compétition. Les Bleus visent donc naturellement la première place de ce groupe et au minimum la qualification pour les phases finale. Derrière la France ou encore l’Angleterre, les Pays-Bas font clairement figure d’outsider dans cet Euro 2024. Les Oranje visent bien sûr la qualification pour les phases finales et espèrent jouer un mauvais tour à la France pour pourquoi pas finir en tête de ce groupe. Tout autre résultat qu’une qualification en 8e de finale sera un échec.

Derrière la France et les Pays-Bas, l’Autriche et la Pologne sont deux équipes sérieuses, qui seront là pour jouer les trouble-fêtes. Ces deux nations tenteront forcément un coup contre la France et les Pays-Bas avec un bloc bas et quelques contre-attaques. Mais, sûrement conscientes d’être mois fortes que les Bleus et Oranje, elles viseront probablement la place de 3e place. Cette s’avérera qualificative pour les phases finales pour les 4 meilleures troisième sur six groupes et donc un duel entre l’Autriche et la Pologne est attendu pour cette place.

Les enjeux et palmarès de chaque nation

  • France : Les Bleus ont encore en travers de la gorge leur Euro 2021 totalement raté avec une élimination en 8e de finale contre la Suisse. Ils ambitionnent tout simplement la victoire dans cette compétition européenne. Il s’agirait d’un second sacre pour la France, après 2000.
  • Pays-Bas : Eliminés au 1er tour en 2021, non qualifiés pour l’Euro 2016 en France et huitièmes de finaliste en 2021, les Pays-Bas ont clairement une revanche à prendre sur cette compétition qui ne leur sourit pas lors de ces dernières éditions. Comme la France, ils tenteront de remporter leur deuxième Championnat d’Europe après 1988.
  • Autriche : Bien qu’étant qualifiée de « nation dangereuse » dans ce Groupe D, l’Autriche n’a jamais rien fait en Championnat d’Europe. Cette nation sort de son meilleur résultat en 2021 avec un 8e de finale.
  • Pologne : C’est lors de l’Euro 2016 en France que la Pologne a signé son meilleur parcours. Les coéquipiers de Robert Lewandowski – incertain pour la compétition -, buteur lors de ce quart de finale, ont été éliminés aux tirs au but par le Portugal, comme la France en finale…

Quelques joueurs à suivre

France :

  • N’Golo Kanté sera un joueur à suivre de près pour son retour équipe de France. Il était un des hommes forts du titre de 2018 mais était absent des listes de Didier Deschamps depuis près de deux ans. Il est revenu en forme en Arabie saoudite et a semblé bien jambes lors des matchs de préparation. Il pourrait très bien être titulaire avec les incertitudes entourant Aurélien Tchouaméni et Adrien Rabiot notamment.
  • Mike Maignan a succédé à Hugo Lloris en tant que gardien titulaire des Bleus. Il va disputer cet été sa première grande compétition internationale avec l’équipe de France et ses prestations seront scrutées de près.
  • Olivier Giroud dispute quant à lui sa dernière compétition internationale avec le maillot de l’équipe de France. Le meilleur buteur de l’histoire des Bleus est en duel avec Marcus Thuram pour occuper le poste de buteur titulaire et la phase de groupes devrait donner la tendance pour le reste de la compétition.

Pays-Bas :

  • Memphis Depay est un joueur différent en sélection. Jamais titulaire dans les grands clubs où il est passé, l’attaquant néerlandais est un joueur indispensable en sélection. Avec 45 buts à son actif sous le maillot des Pays-Bas, il n’est plus qu’à cinq longueurs du record détenu par Robin van Persie. Un record qu’il aura peut-être en tête dans cet Euro.
  • Xavi Simons est au cœur de l’actualité du mercato. Annoncé en partance du PSG et à la recherche d’un nouveau club en prêt, ses prestations seront supervisées de près par Paris et les clubs potentiellement intéressés. Il va disputer sa première grande compétition avec un rôle important, après avoir disputé seulement sept minutes lors de la Coupe du monde 2022.
  • Ryan Gravenberch aura lieu un rôle prépondérant au milieu de terrain des Oranje, notamment suite au forfait pour l’ensemble de la compétition de Frenkie De Jong. A noter que ce sera la première grande compétition internationale du joueur de Liverpool, qui a assez peu joué cette saison.

Autriche :

  • Kevin Danso sera le taulier dans la défense centrale de l’Autriche. Le défenseur central est déjà un pilier dans celle du RC Lens depuis quelques saisons. Du haut de ses 1,90m, il est également un atout sur le plan aérien pour l’Autriche.
  • Marcel Sabitzer est, comme il l’est avec le Borussia Dortmund, la plaque tournante du milieu de terrain de la sélection autrichienne. Le jeu de la Das Team dépendra grandement de Marcel Sabitzer.

Pologne :

  • Piotr Zielinski est un joueur incontournable de la sélection polonaise. Dans un rôle de milieu plutôt offensif, il devra lancer les attaques polonaises, qui devraient majoritairement être en transition. Blessé sur la fin de saison avec Naples, il arrive peut-être en manque de rythme mais surtout frais pour cet Euro.
  • Krzysztof Piatek sera lui peut-être le buteur de la Pologne pour cet Euro. Arkadiusz Milik s’est en effet blessé lors d’un match de préparation et est forfait, tandis que Robert Lewandowski est sorti touché lors du dernier match de préparation pour un problème physique. L’ancien buteur du Milan AC devra peut-être endosser le costume de héros.

Le calendrier du Groupe D

France :

c. Autriche (Düsseldorf, 17 juin, 21 heures)
c. Pays-Bas (Leipzig, 21 juin, 21 heures)
c. Pologne (Dortmund, 25 juin)

Pays-Bas :

c. Pologne (Hambourg, 16 juin, 15 heures)
c. France (Leipzig, 21 juin, 21 heures)
c. Autriche (Berlin, 25 juin, 18 heures)

Autriche :

c. France (Düsseldorf, 17 juin, 21 heures)
c. Pologne (Berlin, 21 juin, 18 heures)
c. Pays-Bas (Berlin, 25 juin, 18 heures)

Pologne :

c. Pays-Bas (Hambourg, 16 juin, 15 heures)
c. Autriche (Berlin, 21 juin, 18 heures)
c.- France (Dortmund, 25 juin, 18 heures)

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés