IVG aux États-Unis : la « zone grise » de la pilule abortive Aucun avis

Depuis le 24 juin, date de l’arrêt de la Cour suprême revenant sur « Roe vs Wade », de nombreux États ont interdit l’avortement outre-Atlantique. Les rares cliniques le pratiquant ont dû fermer leurs portes. Ces États tentent désormais d’empêcher le recours à la pilule abortive, qui représente la moitié des IVG dans le pays.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés