État d’urgence en Nouvelle-Calédonie : aux racines de la violence, des visions divergentes de l’avenir Aucun avis homms2013

49 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Emmanuel Macron devait déclarer mercredi 15 mai l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie, où le projet d’élargissement du corps électoral, adopté par le Parlement avant d’être soumis au Congrès, a relancé un cycle de violences entre indépendantistes et unionistes français, faisant quatre morts.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés