État de droit : les eurodéputés veulent tester le mécanisme de protection du budget sur Prague Aucun avis

Alors que le premier ministre tchèque et homme d’affaires Andrej Babis est accusé de conflit d’intérêts, le parlement européen, réunis en plénière du 7 au 10 juin, voit l’occasion d’actionner le mécanisme qui conditionne le versement des aides européennes au bon respect de l’état de droit.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *