Enlèvement de catholiques au Cameroun : « Nous sommes inquiets, mais l’Église est présente pour tous » Aucun avis

Après l’enlèvement dimanche 19 septembre de cinq prêtres, d’une religieuse et de deux laïcs, Mgr Andrew Nkea, président de la Conférence épiscopale du Cameroun, donne des nouvelles rassurantes mais signale qu’une rançon a été demandée. « Il n’est pas question de commencer à payer des rançons », assure pour La Croix Africa celui qui est également archevêque de Bamenda.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés