En Tunisie, le président Saïed ne fait plus rêver Aucun avis

La grève générale lancée dans toute la Tunisie par le puissant syndicat UGTT jeudi 16 juin met en difficulté Kaïs Saïed. Malgré sa dérive autocratique, le président jouit encore d’un certain soutien populaire, même si celui-ci s’émousse, à moins de six semaines d’un référendum constitutionnel.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés