En Hongrie, la démission de la présidente ne devrait pas fragiliser Viktor Orban Aucun avis homms2013

49 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
La présidente de Hongrie, Katalin Novak, a démissionné samedi 10 février sur fond de polémique. Il lui est reproché d’avoir gracié, à l’occasion de la visite du pape François à Budapest, un ex-responsable de foyer pour enfants, condamné pour avoir couvert des crimes pédophiles.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés